Cher Samir, Comment as-tu découvert WIBS ?

 

J’ai toujours été très attiré par le monde de l’entreprise, son effervescence, les gens qui le composent. Je savais déjà avant le bac, que je réaliserai mes études supérieures en alternance. Je voulais apprendre un maximum de choses concrètes et absolument éviter le « 100% théorique » qui m’ennuyait terriblement.

Le bac en poche, je me suis donc lancé dans un BTS Comptabilité et Gestion des Organisation en alternance à la Société Générale.

A la fin de mon BTS, j’ai cherché à intégrer une école supérieure de commerce pour compléter mes compétences acquises à la SG. C’était une période où j’avais besoin de prendre du recul car le BTS m’avait demandé beaucoup de temps et d’énergie. Après ces 2 années bien denses, il fallait que je me recentre pour mieux découvrir ce que je voulais pour ma carrière.

C’est à ce moment-là, en plein cœur de ma recherche, que j’ai fait la connaissance de Monsieur Bensoussan (ancien directeur général de WIBS) sur un salon étudiant de la porte de Champerret. C’était un homme formidable, ceux qui ont eu la chance de le connaître le savent. L’écoute et la passion qu’il avait lorsqu’il parlait de son métier m’ont donné envie de découvrir cette école.

WIBS a une philosophie complètement différente des écoles supérieures classiques de la place parisienne. Le relationnel est facile et proche, on sent très vite que l’école s’attache à tisser des liens personnalisés et à faire performer chaque individu. La plupart des autres écoles m’ont donné le sentiment de faire davantage dans la quantité.

Ce bon feeling (vérifié par la suite) m’a fait sauter le pas. Avec en prime, bien entendu, la perspective de partir 6 mois à New York !

 

Ravi que le fameux esprit WIBS t’ait plu ! Alors, ton expérience à l’école ?

 

Excellente ! Pendant cette troisième année, je me suis immédiatement impliqué dans la vie de l’école : nous avions monté la Junior Entreprise WIBS avec des Master 2, un autre défi passionnant.

Ce qui m’a marqué, c’est la possibilité de faire preuve d’initiative dans un environnement multiculturel favorisant l’ouverture d’esprit et le travail en équipe. Lorsque j’étais en BTS, tout était très guidé et structuré. Chez WIBS, je me suis senti guidé aussi, mais de façon positive et libre, vers l’accomplissement de ce que je voulais vraiment faire. Les intervenants sont très tournés vers l’expérimentation et s’appliquent à donner du sens aux sujets par des cas concrets.

Après le superbe voyage à New York, j’avais devant moi deux possibilités : préparer le voyage l’année suivante pour Shanghai et découvrir encore une autre culture, ou bien faire une année de Mastère 1 spécialité Finance en alternance chez WIBS.

Après une courte période de recherche, j’ai trouvé un poste chez General Electric en alternance à La Défense.

 

Parle-nous de ton expérience chez General Electric !

 

J’ai rejoint une équipe qui déploie la stratégie du groupe sous forme de projet au sein de General Electric et dont l’objectif est d’apporter de la croissance en France. Une quatrième année vraiment enrichissante et extraordinaire.

A la fin de cette première année, Les ressources humaines GE m’ont convoqué pour faire un point. Ils m’ont vivement conseillé de compléter ma formation jusque-là majoritairement financière et commerciale par une spécialisation en optimisation des organisations dans une école d’ingénieurs pour parfaire précisément mes savoir-faire et continuer avec eux !

J’en ai informé WIBS et ils m’ont supporté à fond ! Leur sympathie et bienveillance m’ont donné encore plus d’énergie. Me voilà donc une année plus tard, diplômé d’un mastère spécialisé en amélioration continue et performance des entreprises.

 

Une belle panoplie de compétences ! Quel est ton rôle actuel chez GE ?

 

Je suis actuellement chef de projet PMO (Program Management Office), c’est-à-dire que je pilote des projets pour mes clients internes. Par exemple, j’étais en charge de la digitalisation du business affacturage de GE capital avec toute une équipe. Je travaille sur des sujets très variés : croissance, transformation, optimisation,…

 

Ça fait plaisir de voir que tu aimes ton métier ! pour terminer, un mot pour les étudiants qui nous lisent ?

 

Ah ah ! Oui !

Quittez à tout prix votre zone de confort ! il ne s’y passe presque jamais rien de bon ! Il faut prendre des risques, cultiver son esprit d’entrepreneur. Allez jusqu’au bout de vos idées ! C’est un plaisir intense de se lever le matin et d’aller travailler sans le moindre regret, avec énergie et détermination.

 

Merci pour ton temps et ta sympathie Samir, excellente continuation !

 

 

06/2016