Comment avez-vous découvert Weller ?

C’était en 1990. Je venais de faire des études d’économie et gestion à l’université et je cherchais une formation complémentaire pour me renforcer dans le secteur commercial.

L’IPME-Weller proposait des formations très flexibles en 4 ans avec des stages qui m’intéressaient beaucoup : une fois intégrée la formation en première ou deuxième année, on pouvait choisir sa spécialisation en marketing ou finance rapidement puis entreprendre des stages de 3 mois dans la foulée.

J’ai immédiatement cherché mes stages dans le secteur construction industrielle, je savais que c’était ce que je voulais faire et les débouchées économiques étaient intéressants.

IPME-Weller a eu l’intelligence de ne pas me cataloguer. J’ai trouvé très bien que les responsables de ma formation n’opposent aucune difficulté ni aucune résistance à mes choix et me laissent faire ce que je souhaite.

Dès le premier stage, j’ai travaillé dans un bureau de métrage pour répondre à des appels d’offre. J’étais en charge du métrage, de la vérification et de la lecture sur plan. Le métrage consiste à comparer les quantités entre ce qui est nécessaire sur le plan  et ce qui est présenté sur un appel d’offre. Cela permet l’adéquation entre ce que demande l’architecte et les bons de commande.

En deuxième année, j’ai fait un stage purement commercial dans la distribution de produits de construction chez Castorama pour me perfectionner dans ce domaine.

J’ai trouvé mon stage de dernière année dans une entreprise familiale qui faisait de l’import export de produits de revêtement de sol de l’Allemagne vers la France. J’ai pu ainsi rédiger mon mémoire de fin d’étude dont le thème était « La reprise et la succession dans une entreprise familiale de construction. »

Vous voilà désormais dans la vie active !

 

Exactement. Les compétences acquises avec le programme WIBS, très généraliste, m’ont permis d’obtenir des responsabilités managériales dès mon premier travail.

Mon premier travail consistait pour la société General Electric à la gestion des grands comptes clients en Allemagne, je travaillais dans une zone géographique donnée avec 2 à 3 personnes sous ma responsabilité.  

J’ai ensuite évolué vers des postes de direction commerciale en Europe et au Moyen Orient en freelance pour des projets de construction, et c’est toujours ce que je fais depuis plus de quinze ans.

J’ai donc dû suivre un certain nombre de formations pour me mettre et surtout rester au niveau : comptabilité analytique, programmation d’applications informatique, langues étrangères (arabe), logiciels dédiés (Oracle, Primavera), renouvellement des certifications professionnelles continues à intervalles réguliers.

Ma mission consiste à contrôler un projet de développement industriel dans le domaine énergétique (une centrale électrique, une raffinerie, une usine chimique, un gisement d’hydrocarbures). Je m’occupe de la gestion, de l’organisation et de l’estimation d’une enveloppe budgétaire et d’un calendrier correspondant au cahier des charges.

En parallèle de ces premiers éléments, je contrôle également la mise en place, l’organisation et le suivi d’assistance à maîtrise d’ouvrage (AMOA). C’est une étape clé car c’est ce qui permet de maîtriser un projet dans toutes ses lignes.

Tout cela se passe sous l’autorité d’un directeur de construction ou d’un chef de projet.

Mes clients-types sont des grands groupes pétrochimiques ou énergétiques : Total, GDF ou encore Petroceltic.

Avez-vous un message à faire passer aux étudiants actuels?

 

Travailler dans le secteur industriel est aussi possible après avoir fait une école de commerce. L’enseignement « tout-terrain » que j’ai reçu chez WIBS m’a donné d’excellentes bases pour intégrer ce secteur.

Je recommande aux étudiants d’avoir un plan de formation clair dès le début de leur formation, afin de définir des objectifs clairs pour les 4 ou 5 ans de leur formation.

Enfin : ne vous laissez aller à aucun conformisme, votre originalité est votre valeur.

 

Merci Alexandre pour votre témoignage, excellente continuation !

 

03/12/2015